Agropastoralisme au Caylar - 14 mai 2014

Catégorie: 
Comptes rendus

Retour sur la journée d’échange du 14 mai 2014

C’est au Caylar dans l’Hérault, sur une terre parmi les moins densément peuplées de France, que s’est déroulée la seconde journée d’acteurs du Carrefour des Patrimoines. Accueillis par l’équipe du CPIE des Grands Causses, Centre Permanent d’Initiative à l’Environnement, et sa directrice Valérie Bousquel, les participants ont découvert un territoire à l’apparence désertique, façonné par l’agro-pastoralisme. En matinée, présentation du « petit patrimoine », comment et pourquoi une collectivité territoriale (la Communauté des communes du Lodévois et Larzac) réhabilite celui-ci. Puis, dans un second temps, présentation sur l’évolution géomorphologique du causse, le pastoralisme et ses pratiques, ses productions, l’agro-pastoralisme… Nous comprenons deux choses : la première relève de l’intérêt de sauvegarder ces espaces au regard des enjeux à venir, et ils sont nombreux, sans pour autant se fermer à l’innovation des pratiques qui pour certaines, notamment celles liées au tourisme avec l’attirance réaffirmée pour les espaces ouverts, existent de fait et procèdent de la transformation de ce territoire. La seconde s’inscrit dans l’attachement au patrimoine et la capacité de ce territoire à vouloir le préserver. Après un repas issu de produits locaux, l’après-midi est l’occasion d’entendre et de voir que ce causse regorge d’une faune et d’une flore luxuriantes et diversifiées, parfois endémiques. Et de comprendre que cet équilibre fragile ne doit son maintien qu’à la volonté des hommes de le préserver. La journée se termine par un bilan sur ce territoire des Grands Causses, exemple majeur et viable où pastoralisme et agro-pastoralisme font le patrimoine culturel de cette « parcelle » d’un monde beaucoup plus vaste.   

Renseignements auprès des CEMEA : Éric Thiery, 06 87 32 20 04.